0 / 4

Illusions’ 15

Mise en scène • Florent Siaud

Distribution Paul Ahmarani, David Boutin, Evelyne de la Chenelière, Marie-Ève Pelletier • Texte Ivan Viripaev • Traduction Gilles Morel, Tania Moguilevskaia • Scénographie et costumes Romain Fabre • Lumières Nicolas Descoteaux • Vidéo David Ricard • Son Julien Eclancher
Production • Le groupe de la Veillée

SUR LA SCÈNE, ILS SONT QUATRE : deux femmes et deux hommes, dans la trentaine, sans identité définie. Ils racontent l’histoire de quatre autres personnes, deux femmes et deux hommes aussi. Ils retracent minutieusement leurs vies, leurs amours, leurs disparitions, celles de Sandra, Dennis, Albert et Margaret, plus âgés qu’eux de presque un demi-siècle.  –– Quatre vies, celles de deux couples unis dans une relation conjugale en bonne et due forme. Tous sont soudés par une indéfectible amitié. Mais entre eux, les amours se croisent, la confusion des sentiments s’installe. Rencontres, conversations, fascinations réciproques, attirances. – Et ces Illusions, en quoi consistent-elles ? Est-ce l’amour qui est illusoire ? Ou bien est-ce sa force que de se nourrir d’illusions ? La plénitude n’est-elle possible que si nous vivons pleinement, avec et à travers nos illusions ? Voilà quelques-unes des questions et des incertitudes soulevées par ce texte envoûtant, nimbé de mystère…  –L’auteur russe Ivan Viripaev délaisse ici les fracas de la révolte, qu’on a pu entendre dans Oxygène, pour produire une réflexion vertigineuse, mais pleine de sagesse, sur l’existence.

Extraits du spectacle

Revue de presse

• Illusions est classé dans les 10 spectacles qui ont marqué 2015 au Québec (Voir)

• Pascale Saint-Onge, Montheatre.qc.ca

« Deux ans presque jour pour jour après le mémorable Quartett de Heiner Müller (présenté à la Chapelle), le metteur en scène Florent Siaud nous fait cadeau d’un nouveau spectacle, au Prospero cette fois. (…) On reconnaît rapidement la signature du jeune metteur en scène par l’atmosphère onirique enveloppante qui règne dans l’espace (…) Les quatre comédiens sont dirigés avec une main de maître. (…) Une fois de plus, Florent Siaud fait sa marque et signe un spectacle fort intelligent, un objet insolite au milieu de la programmation de cette saison à ne pas manquer sous aucun prétexte. Il prouve sa capacité à mettre en valeur des textes complexes, sa qualité de directeur d’acteurs tout en portant une signature particulière et unique. Si quelqu’un en avait douté jusqu’ici, il est maintenant possible de l’affirmer, le jeune metteur en scène est certainement l’une des figures importantes du milieu à surveiller au cours des prochaines années. »

• Aurélie Olivier, Revue Jeu

La Viellée a confié Illusions « à Florent Siaud, un jeune et talentueux metteur en scène actif aussi bien en France qu’au Québec (on se souvient de sa magnifique mise en scène de Quartett, d’Heiner Müller au Théâtre La Chapelle au printemps 2013). Disons-le tout de suite, la réussite est totale ! (…) Illusions est doux, insidieux et offre une lenteur enveloppante qui happe le spectateur et le fait voyager jusqu’aux tréfonds de l’âme humaine. (…) La mise en scène de Florent Siaud, d’une grande beauté formelle, fait admirablement ressortir les enjeux du texte. (…) Les projections, immersives et sublimes, reflèTent l’idée de changement de perspective. Tout comme la bande sonore (bruits des vagues, discrets chants d’église, pluie), elles évoquent à la fois l’éternité et la mouvance. Le texte de Viripaev est à la fois profond et plein d’esprit et les comédiens comme la mise en scène font admirablement ressortir son humour (la scène de karaoké qui résume l’histoire est proprement hilarante). »

• Fabien Deglise, Le Devoir

« (…) La rencontre entre un metteur en scène à l’efficacité redoutable –Florent Siaud, c’est son nom –, le texte puissant du dramaturge russe Ivan Viripaev et le quatuor formé de Paul Ahmarani, David Boutin, Evelyne de la Chenelière et Marie-Ève Pelletier est heureuse. Elle donne à cette introspection à quatre voix des sentiments humains, de l’amour, de la fidélité décortiqués à la lisière de l’existence cette dimension à la fois humaine, sensible et risible qui sied si bien à cette composante lumineuse de la dramaturgie slave contemporaine. (…) C’est vrai. C’est tendre. C’est tout, sauf un mirage. » 

• Philippe Couture, Le Voir

« Dans Illusions, d’Ivan Viripaev, l’amour est trompeur et le réel insaisissable. La mise en scène de Florent Siaud, minimaliste et précise, en fait un spectacle envoûtant et intelligent. (…) le spectacle de Florent Siaud est minimaliste, enveloppant, et il fait entendre les voix dans différentes tonalités, se montrant à la hauteur de la multiplicité des points de vue que contiennent les récits de Viripaev.(…) un spectacle d’une intelligence vibrante, posant des questions puissantes, dans un écrin esthétique soigné. » (Mars 2015, critique d’Illusions par )

• Marie-Anne Poggi, Radio VM (91,3 FM)

« J’ai ADORÉ Illusions d’Ivan Viripaev, hier soir. Une très belle découverte, à mille lieux d’Oxygène. (…) Pièce chorale, partition musicale d’une grande virtuosité, menée de main de maître par Florent Siaud et livrée de façon impeccable par les quatre comédiens. Un feu roulant ! Aucun temps mort ! (…) Quelle belle idée du Groupe de la Veillée d’avoir proposé ce texte ! J’espère que leur collaboration avec Florent Siaud n’en est qu’à son balbutiement. Tandem gagnant qui, il faut le souhaiter, incitera un grand nombre de spectateurs à venir au Prospero. Une réussite sur toute la ligne. » 

•Mario Cloutier, La Presse

« Très belle production de La Veillée avec cette pièce russe d’Ivan Viripaev. (…) Dans un magnifique cube bleu évoquant tantôt la mer tantôt le ciel, les excellents Evelyne de la Chenelière, Marie-Eve Pelletier, David Boutin et Paul Ahmarani font rire, réfléchir et vont satisfaire, surtout, notre goût pour les histoires, notre besoin d’espoir. Le metteur en scène Florent Siaud dirige un fort joli bateau, amenant ses comédiens dans tous les recoins de l’espace vide. Son équipage habille la scène d’éclairages, de sons et d’images qui agissent en parfait contrepoint à cette intrigue qui n’en est pas une. » 

• Marie-Claire Girard, Huffington Post

« Illusions, la pièce de l’auteur russe Ivan Viripaev présentée au Théâtre Prospero, nous amène là où on ne croyait pas aller. Dans une mise en scène impeccable de Florent Siaud où c’est le texte qui occupe tout l’espace les quatre protagonistes nous racontent la même histoire narrée de points de vue différents, variation sur le thème toujours revisité des Liaisons dangereuses et dont on ne se lasse jamais de découvrir de nouvelles facettes. »

• Éloïse Choquette, Pieuvre.ca

« La mise en scène de Florent Siaud, (…) dépouillée de tout artifice, s’apparente (…) à une chorégraphie. (…) Les quatre murs au sein desquels évoluent les comédiens permettent une variation des ambiances, à travers des effets de lumières, d’ombres et de projections. Comme une toile sur laquelle se projette l’imagination des personnages, les murs hauts et nus viennent encloisonner l’espace scénique – et celui du texte. Chapeau aux quatre comédiens (Paul Ahmarani, David Boutin, Évelyne de la Chenelière et Marie-Eve Pelletier) ».